Archive pour juin 2009

William Blake au Petit Palais : une exposition très décevante (2 avril – 28 juin 2009, Petit Palais, Paris)

Une exposition sur l’art romantique anglais est illustrée au travers de William Blake (1757-1827). L’exposition est plutôt décevante. Je pense que la scénographie aurait pu être mieux réalisée, plus originale étant donné les thèmes abordés par l’art romantique anglais qui sont très intéressants : l’antiquité, la renaissance italienne, la fantasmagorie, la poésie et bien d’autres sujets sources d’inspiration pour Blake.

Le contenu de l’exposition et la signalétique sont très mal présentés et éclairés. Une chronologie pas toujours respectée, peu de coordination, ni de textes et de citations réellement en accord avec l’accrochage. Le commissaire d’exposition invité par le Petit Palais est pourtant, semble-t-il, un spécialiste de William Blake. Et bien, pour un public d’amateur,  cette exposition est difficilement lisible et surtout très fouillie ! Certes, on découvre les débuts de l’artiste avec ses premières gravures. Puis les eaux-fortes avec des thématiques qui caractérisent l’identité de cet artiste romantique. La fantasmagorie, le rêve, la poésie sont parmis les sujets favoris de son art.

Lire le reste de cet article »

La joaillerie art déco et avant-garde à l’honneur à Paris : hommage à Jean Després et aux bijoutiers modernes (Union centrale des arts décoratifs, du 19 mars au 12 juillet 2009)

L’exposition s’articule autour de sept salles : la première, très vaste est dédiée au créateur de renom Jean Després (1889-1980). Précurseur de la joaillerie art déco, il a influencé bon nombre de ses sucesseurs. Une petite pièce au sein de celle-ci illustre les croquis préparatoires, accompagnés de quelques photographies. L’on se retrouve ensuite dans un parcours parfaitement bien réalisé où le visiteur entre tour à tour dans six autres salles. Le travail de ses contemporains et autres bijoutiers modernes est coordonné à la première salle où les créations scintillent sous l’éclairage de vitrines en cube, accompagnées de photographies et de croquis illustratifs.

La scénographie parfaitement réfléchie est tout en harmonie. Dans la vaste salle dédiée à Després, l’on découvre sept magnifiques rosaces, structure en toile suspendue au niveau du plafond. La lumière traverse les installations, dévoilant un éclairage opaque. Le chiffre sept fait échos aux sept salles, à ces multiples propositions esthétiques qui nous permettent de comparer le travail de tous ces artistes et de percevoir quels ont pu être les sources d’inspiration et les enjeux de la joaillerie à l’époque, malgré les deux guerres et des périodes plus ou moins propices au développement de cet art.   Lire le reste de cet article »

La Cité de la mode et du design : un projet qui tombe à l’eau ?

Docks en seine prévue au printemps 2008 comme indiqué sur le site n’a finalement pas été tenue. Et, aujourd’hui encore, il n’en est rien. Lorsque le public se présente sur place pour visiter la Cité de la mode et du design – telle fut mon expérience – Oh surprise ! « Chantier interdit au public » nous indique une signalétique sous le bâtiment. Partout, des panneaux et des grilles pour nous interdire l’accès au site. Mais aussi des tags et un chantier comme abandonné. Mais alors, on peut se poser la question suivante : que se passe-t-il ? Manque de budget ? Projet qui tombe à l’eau ? Ce que je reproche le  plus d’ailleurs, c’est le manque d’informations, à commencer par le site internet de la Cité du design et de la mode. Il serait quand  même nécessaire d’informer le public. Mes propos seront illustrés par quelques photos, pour vous montrer l’avancement des travaux… façon de parler !!!

Lire le reste de cet article »