Archive pour février 2011

La malle selon Vuitton : entre emballage fonctionnel pour les voyages et accessoire de luxe (Musée Carnavalet, du 13 octobre 2010 au 27 février 2011)

Le visiteur est surpris de voir une telle exposition au Musée Carnavalet, certes réputé comme musée d’histoire, mais pas comme musée de la mode ou de l’artisanat d’art. Le Musée Galliera étant fermé, (jusqu’à quand ?? Peu d’informations à ce sujet ou celles-ci sont-elles volontairement brouillées ?) seule, subsiste l’Union Centrale des Arts décoratifs et son département de la mode qui pourrait présenter une telle exposition. Pourtant, le Groupe LVMH partenaire principal à l’initiative de cette exposition et la Ville de Paris ont fait le choix du Musée Carnavalet.

Cette exposition, rétrospective sur Louis Vuitton (1857-1936) et sa famille, est répartie en dix salles thématiques et retrace l’histoire de la Maison (des débuts de Louis Vuitton à Paris chez le Maréchal Layetier, emballeur ; photos, dessins et premières créations notamment avec la « Malle bombée « (1865), à la période actuelle). Elle dévoile parmi des créations de luxe les plus audacieuses et des propositions de malles les plus originales : des malle-armoire ou « wardrobe » (créée en 1876), malle-cabine, malle-lit de campement (avec ou sans matelas), malle-auto, malle pic-nique à la malle-bureau, malle-courrier, malle-pharmacie et malle-chirurgie. Les objets-contenants deviennent très fonctionnels et permettent non seulement de contenir plus d’affaires personnelles (la mode du « Keepall » est lancée dans les années 30) mais d’apporter plus de confort (malle-lit, malle-bureau) et de sécurité (matériau plus léger, souple et résistant aux chocs).

Lire le reste de cet article »

Voyage dans le monde des riches collections des ROMANOV – (Pinacothèque de Paris, du 26 janvier au 29 mai 2011)

La visite est surprenante et laisse rêveur. Cette exposition dévoile en effet des œuvres d’exception au travers de quatre salles, selon les principales acquisitions des Romanov : Pierre Le Grand, Catherine II, Alexandre Ier et Nicolas Ier. Des huiles sur toile, aquarelles, gouaches et sculptures des plus grands maîtres du 16ème au 19ème siècle, en passant par les peintres d’histoire, les portraitistes, les adorateurs de scènes bibliques et de peintures historiques d’inspiration antique, de marines et de scènes de genre : les plus grands artistes sont dévoilés au travers de cette collection exceptionnelle des Romanov : Chardin, Collot, Greuze, Hau, Lancret, Metsus, Mommers, Murillo, Pater, Rembrandt, Rubens, Ruysdael, Schaivone, Steen, Titien, Vernet, Véronèse, Vigée Le Brun et Wouwerman.

Lire le reste de cet article »