L’art contemporain dans tous ses états !

Portrait, de Chen Man, 2007, Galerie Loft, photographie, graphisme et peintureMultiplicité, originalité et plasticité pourraient être les maîtres mots de ces propositions présentées au cours de ce salon de l’art contemporain. Différents médiums notamment  le dessin, la peinture, la céramique, la sculpture, la photographie très présente dans ce salon, la vidéo associée à la projection, la tapisserie et le design textile, mais aussi les techniques du tissage de papier et carton, et de nombreux thèmes comme sur la société de consommation, le photo-reportage, la bande-dessinée et bien d’autres y sont abordés.

 

 

Ce salon est une belle illustration de la création française contemporaine et permet une certaine démocratisation de l’art et une promotion pour les galeristes, comme les artistes.

Philippe Pasqua, Sans titre, 2008, Galerie Franck Pages, technique mixte sur papier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le travail de l’artiste Pavlos pour la Guy Pieters Gallery dévoilant des chefs d’œuvre de tissage de papier et carton révèle le caractère exceptionnel des œuvres présentées dans ce salon.

2008, tirage pigmentaire sur toile et voile

Une autre technique fort intéressante a retenue mon attention : celle de la reproduction photographique sur tissu de mousseline associée à la photographie et la peinture. A ce sujet, le travail de l’artiste Gabriela Morawetz pour la Galerie Thessa Herold est exceptionnel.

 

Dans son Soi dormant I (2008), le tirage a été fait sur toile, ce qui constitue très souvent le fond de son œuvre et sur voile. L’image est comme superposée et attire la lumière au travers de ce voile.

Portrait à la Joconde, de Gérard Rancinan, 2008, Galerie Albert Benamore, reproduction photographie, peinture

De nombreux arts visuels y sont présents, notamment la vidéo-projection qui commence à faire son apparition au sein des galeries, à l’échelle internationale. On y voit également certains arts auparavant délaissés, notamment la tapisserie, le design textile mais surtout la céramique, qui pour la première fois est présente sur de nombreux stands de ce salon.

 

Le visiteur se laisse prendre au jeu, à la découverte des créations proposées par les galeries parisiennes. La couleur, avec le Visual Vortex de HC. Berg pour la Galerie Forsblom, puis le son, avec des performances tel sur le stand D5 où un modèle, casque sur les oreilles, vêtue comme une sculpture de mosaïque multicolore, chante du U2 : “With or without you” .  La vidéo-projection de Tony Oursler avec son Cosmic cloud attire également le spectateur, avec une animation sonore et visuelle importante.

Galerie Forsblom, 2009, Acrylique et plexiglas

Détail du Visual vortex, de HC Berg

Cosmic cloud, de Tony Ousler, 2007, Galerie Forsblom

 

Une autre performance conduite par Serge Malik propose trois gigantesques panneaux de calligraphie et symboles, qui montre l’évolution des œuvres tout au long de l’ouverture de ce salon.

 

 

Cette manifestation sera sans doute l’une des plus remarquables de cette année d’un point de vue de l’innovation des techniques plastiques avec les nouvelles technologies, de l’expression artistique toujours plus large avec de nouvelles propositions, mais également pour les œuvres uniques présentées. On attend le prochain salon avec impatience !

 

La Foire du Grand Palais est ouverte du 19 au 23 mars 2009. A découvrir !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *