VHILS – Fragments urbains

VHILS n’est autre que le nom de l’artiste portugais de Street-Art : Alexandre Farto.

Fragments urbains ? De quoi s’agit-il ? De tous les objets : détritus et autres traces telles que des affiches publicitaires, murs et panneaux de bois que l’homme laisse au sein de son environnement.

 

L’artiste exploite régulièrement de nouvelles techniques pour créer des œuvres poétiques et révolutionnaires.

Le mur est son support favori. Il utilise également des affiches publicitaires déchirées et récupérées dans la rue qu’il superpose, colle et peint pour créer ses visages et grave des portraits dans du bois. L’artiste laisse une empreinte, retire la matière au burin et au marteau piqueur pour révéler une histoire, un portrait par des jeux d’ombres et de lumière. Les thématiques de l’homme et de sa relation au monde urbain constituent les plus grandes expérimentations de l’artiste.

L’artiste nous livre quelques fragments urbains de sa vision entre l’homme et la ville. Un dialogue entre matière et expression stylistique poétique.

L’artiste utilise également d’autres matériaux tels que le polystyrène et la sérigraphie.

On peut d’ailleurs découvrir une oeuvre monumentale ; “Diagrama” sculptée dans de la mousse polystyrène où se mêlent portraits et monde urbain. Plusieurs sens de lecteurs sont proposés par l’artiste. Si l’on tourne autour de l’oeuvre, on y voit un monde urbain. Et lorsque l’on s’écarte et que l’on observe l’oeuvre de plus loin dans le miroir, avec une vue de dessus, on y découvre 4 portraits.

L’exposition du 104 met à l’honneur le travail impressionnant de cet artiste.

A découvrir jusqu’au 29 juillet 2018.

Pour plus d’informations, consultez le site Internet du Musée :

http://www.104.fr/expositions.html

 

 

Et pour me suivre sur Instagram, c’est par ici ! 

https://www.instagram.com/p/BjaA1yZgY2_/?tagged=ambrefield

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *